Nouveau cadre réglementaire du développement professionnel continu des opticiens : notre réaction !

La loi de Santé Publique et le décret du 5 octobre 2016 constituent le nouveau cadre du développement professionnel continu des professions de santé. De manière transitoire, et ce jusqu’à la création des conseils nationaux professionnels au plus tard le 1er mars 2017, les opticiens, comme les autres professions de santé, s’organisent pour exercer temporairement les missions dévolues à ces futurs conseils nationaux.

Très attaché au service et à la qualité de la prestation liés à la vente d’une équipement optique,  Carte Blanche Partenaires suit avec intérêt la mise en place de ce dispositif car nous pensons que la formation continue est au cœur de la garantie de qualité. Nous constatons avec intérêt la récente création du Collège National des Opticiens de France à l’initiative de la FNOF, le 19 septembre  dernier, qui devrait tout naturellement s’inscrire dans ce mouvement. Cependant, puisque qu’aucun texte ne régit la représentation de la profession au sein de cette association, nous attirons l’attention sur la nécessité que les équilibres de l’ensemble de la profession d’opticien soient respectés au sein de cette noble assemblée qui se doit de représenter tous les opticiens. Si ce n’est pas cas, c’est la formation continue des professionnels de l’optique qui va prendre un mauvais départ. Et ce serait pour le moins regrettable.

1 Commentaire
  • Roland
    novembre 6, 2016

    Salut Jeff, juste pour te dire que cette année je ne compte pas acheté tes lunettes de merde 1796. Donc ne compte pas sur moi pour contribuer à la conception de ton stade de foot. J’espère que tu m’en veux pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *