L’analyse des données : quand la pertinence se mesure à la création de valeur

L’actualité l’a encore prouvé récemment : l’analyse des données n’a d’intérêt que si elle est traitée sous l’angle de l’avantage pour le bénéficiaire. La récente décision de Direct Assurances d’abandonner la surprime de 10% dans le cadre de l’offre Pay How You Drive en est un exemple frappant. Si l’analyse des données comportementales se veut avantageuse pour le jeune automobiliste qui voit potentiellement ses dépenses diminuer, le principe d’anti-sélection n’a trouvé aucun écho commercial, si ce n’est négatif en termes d’image de marque.

Ce seuil entre récompense et pénalité illustre parfaitement le positionnement de Carte Blanche Partenaires quant aux limites de l’exploitation des données. Nous sommes fondamentalement convaincus que l’analyse des données est un levier d’innovation au profit des bénéficiaires. C’est pourquoi elle doit être nécessairement envisagée sous l’angle de « l’avantage assuré ». Il s’agit de créer de la valeur, d’apporter un service correspondant à un besoin, et surtout pas une contrainte. Tout l’enjeu est de fournir ce service à la bonne personne, au bon moment, au bon endroit, et via le bon canal.

Le Smart Data au service de la satisfaction client

La première condition de réussite relève de la collecte des données qui exige à la fois des sources fiables et le respect de la confidentialité. La deuxième est l’usage que l’on en fait. Selon nous, la seule finalité de l’analyse des données est d’apporter un service avantageux au bénéficiaire.

A titre d’exemple, le GuidHospi (guide élaboré par Carte Blanche pour orienter les bénéficiaires dans le choix de leur établissement de santé, suivant des critères de Qualité) est une illustration du bon usage des données. Les ressources utilisées (PMSI, DREES, ATIH, HAS…) sont sécurisées grâce à un hébergement Full HDS et assurent de fait une lecture objective de la qualité des établissements dans le respect de la confidentialité des données personnelles. De même pour l’orientation vers les professionnels de santé de nos réseaux, qui repose sur des données relatives à la qualité de la prise en charge, à la tarification, et au respect des procédures. L’objectif commun étant d’aider les bénéficiaires à optimiser leur parcours de soins.

De nouvelles pistes à explorer

Parmi de nombreuses enquêtes, le « Baromètre Santé 2016 » réalisé par le cabinet Deloitte atteste que 7 Français sur 10 sont intéressés par des services d’accompagnement au bien vivre et bien vieillir, ainsi que par des services d’informations et de conseils de la part de leur complémentaire Santé.

Pour répondre pleinement à ces attentes, de nouvelles sources de données semblent intéressantes, notamment au travers des objets connectés. La sécurité et la protection de ces données exigent néanmoins une vigilance particulière et la création d’une véritable relation de confiance, en amont, entre l’utilisateur des données et l’usager.

C’est pourquoi Carte Blanche Partenaires a engagé des chantiers d’innovation afin d’explorer les champs des possibles, dans le respect du règlement européen, pour in fine créer des services personnalisés (et non « individuels ») en matière de Santé connectée.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *