Intervention aux 6èmes Journées des Compagnons de l’Audition

Jean-François Tripodi, Directeur Général de Carte Blanche Partenaires est intervenu aux 6èmes Journées des Compagnons de l’Audition pour évoquer les évolutions du marché de la complémentaire santé, le marché de l’audioprothèse en forte croissance, ainsi que le rôle des plateformes santé sur ce marché.

L’assurance complémentaire santé : un marché qui évolue

La prospective du marché de l’assurance santé (régime général, complémentaire et sur-complémentaire) va continuer d’évoluer dans les 5 ou 10 prochaines années. Plusieurs scénarios peuvent être envisagés :
• Soit un Elargissement du champ de couverture du régime obligatoire.
• Ou au contraire, la répartition du grand risque et du petit risque entre le régime obligatoire et le régime complémentaire ce qui pourrait se traduire par un remboursement au 1er Euro de l’audioprothèse, de l’optique et du dentaire par le régime complémentaire
• Ou encore un bouleversement du bouclier sanitaire avec un niveau de remboursement en fonction des revenus.

Actuellement, le marché de l’assurance maladie se traduit par une part grandissante du rôle de l’assurance maladie complémentaire. Au sein du régime complémentaire la part des contrats collectifs devient de plus en plus importante par rapport au contrat individuel du fait de la mise en place de l’ANI au 1er janvier 2016.

Parallèlement les offres d’assurance complémentaire se standardisent, cela est dû notamment à l’évolution de la réglementation. La différenciation au sein des garanties de demain s’effectuera donc grâce aux services.

L’avenir de la complémentaire santé tend vers une concentration autour de 10-15 acteurs majeurs, avec des services au cœur de la relation clients des assurances complémentaires délivrés grâce à leur plateforme santé ou à leurs startups.

Comme d’autres secteurs, le marché de la complémentaire santé peut être touché par une « uberisation ». Cela peut se traduire par un bouleversement des forces en présence sur un marché donné, en raison de nouveaux modèles économiques (nouvelles technologies..).
Pour le marché de la complémentaire santé, plusieurs hypothèses sont possibles dans l’avenir :
• Une complémentaire tout numérique ?
• Une complémentaire « tête de gondole » à très bas coût voire gratuite, produit
d’appel de grands groupes ?
• Des nouveaux entrants comme les GAFA (Facebook, Amazon..) avec leur capacité
d’investissement, pour récupérer de la donnée ?
• Des nouveaux entrants dans la chaîne de prise en charge des soins.
• De nouvelles lignes de produit ?

Le marché de l’audioprothèse est en forte croissance.

Dans notre société, nous assistons à un accroissement de la population senior : à l’horizon 2030 on estime à 29,4% la part des plus de 60 ans dans la population française contre 24,5% en 2015, ce qui aura pour conséquence une augmentation de la fréquence de la presbyacousie (l’altération de l’audition liée à l’âge). 2,5 à 3 millions de personnes seront appareillables contre 1,7 million aujourd’hui.

Pour Jean-François Tripodi ce domaine est assurable, si les niveaux de remboursements couvrent les besoins de « solvabilisation » des bénéficiaires sans augmenter la cotisation au-delà de l’acceptable. Le point d’équilibre qualité / prix entre les audioprothésistes et les complémentaires santé sera central.

Les plateformes santé : un rôle essentiel

Sur le marché de l’audioprothèse, la plateforme santé est un acteur incontournable pour plusieurs raisons :
• Elle représente une masse importante d’assurés,
• Elle est un interlocuteur unique pour un grand nombre d’assureurs,
• Elle possède une culture métier, gage d’une compréhension des différentes parties prenantes, facilitant le dialogue.

Mais dans l’avenir, il va falloir décider quelles orientations ces plateformes santé vont prendre : orientation prix ou qualité ?

Des réseaux ouverts comme Carte Blanche Partenaires qui allient des prestations de qualité à des prix abordables peuvent allier les deux orientations.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *